Bas nylons et feuilles d’automne

Bas nylon et musique retro

Quelques chansons d’origine française peuvent prétendre à une consécration internationale. La plupart sont immédiatement rattachées à celui qui les as créées, Brel, Bécaud, Piaf. L’une d’entre elles parmi les plus célèbres, sinon l’une des plus belles, a eu un parcours beaucoup plus chaotique. Il fut pour le moins singulier, avant de devenir définitivement une des plus belles chansons s’identifiant à une saison, l’automne. Il s’agit évidemment des Feuilles Mortes.
Les paroles sont de Jacques Prévert et la musique de Joseph Kosma. Kosma s’est inspiré d’une musique de Jules Massenet Poème d’octobre, qu’il mit en forme pour un ballet musical. A l’origine elle sert de thème musical au film Les portes de la nuit, que Marcel Carné tourna juste après la libération et qui sortit en 1946. C’est plutôt un grand film de Carné, avec une distribution que l’on peut affirmer aujourd’hui comme étant du genre prestigieuse, Pierre Brasseur…

View original post 601 more words

Advertisements

Bas nylons et videz votre assiette

Bas nylon et musique retro

La satire a toujours existé, selon les époques on pouvait plus ou moins se permettre certaines choses. Monsieur de La Fontaine fut en son temps un écrivain satirique. Il adopta l’astuce de faire parler les animaux à la place des hommes, il ne fut de loin pas le premier à le faire, mais nul n’était dupe, on savait bien de quoi il était question. L’apparition de la presse donne l’idée à certains de mettre leur verve au service de la satire. A la Belle Epoque, ces journaux existaient déjà en parution régulière et connurent même un certain succès auprès des amateurs. La liberté de la presse, dans sa version définitive sous la Troisième République, loi de 1881, ne limite en principe pas la liberté d’expression. Il ne faut certes pas trop s’y fier, mais il est certain qu’en élan qui se manifesta pour la publication d’opinions diverses se mit en…

View original post 235 more words

Blessed are those who hunger for earth’s oneness….

Purplerays

43109631_713489442343901_8823623582186733568_n


At the close of the day
as busyness fades
as light dims
and footsteps soften
we open again the inner door of our being
to enter stillness
to feel our way through the dark
to You
the Silence from whom we are born
the Name before names were spoken
through Love of life’s beginnings
At the close of day
we come.

Praying with the Earth ~John Philip Newell

Image Pinterest
Text & image source: Linda Lockwood/Touch Holiness https://www.facebook.com/Touch-Holiness-111088239250694/

View original post

Bas nylons et voyages dans un fauteuil

Bas nylon et musique retro

Vers la fin du 19ème siècle, les voyages étaient l’apanage des gens qui avaient les moyens. Le simple ouvrier n’avait guère le choix que d’aller se promener le dimanche dans les environs d’où il habitait. Quand c’était Paris ou une grande ville, cela ouvrait pas mal de possibilités, mais son horizon était quand même restreint. Depuis l’apparition de la photographie, on prenait de plus en plus conscience que voyager par l’image était un moyen comme un autre et permettait de le faire tout en restant chez soi. On prenait tranquillement conscience qu’il existait d’autres choses ailleurs et bien différentes de ce que l’on avait l’habitude de voir. Pour un simple citoyen qui n’avait jamais quitté son village de campagne, rien que le fait de voir un Noir pouvait lui sembler quelque chose de curieux. Il en avait certainement entendu parler, on peut imaginer d’une manière pas très flatteuse, mais pour…

View original post 417 more words

Bas nylons et des choses que nous disons

Bas nylon et musique retro

Chaque chanson a sa propre histoire. La plupart de celles que je vous ai présentées dans des posts précédents ont un parcours parfois très sinueux avant d’accéder à la notoriété et entrer dans la mémoire collective. D’autres y arrivent tout en n’étant pas spécialement mises en lumière dans la production, ou dans la diffusion par les médias, mais se hissent en quelque sorte par leur seul potentiel d’attirance envers l’auditeur. Ce sont des succès marginaux, souterrains, mais qui aident aussi à bâtir l’aura d’un artiste. Par exemple, pour Jacques Brel ou Georges Brassens, plusiwurs de leurs chansons  sont connues des fans sans promotions conséquentes à l’époque de leur sortie.

Plus l’aura d’un artiste est grande et sa discothèque fournie, plus nous avons la chance de pouvoir faire cette constatation. Dans des cas plus sélectifs, la presque totalité du répertoire devient une sorte de boutique dans laquelle on va puiser pour…

View original post 948 more words

Bas Nylons et jolies choses

Bas nylon et musique retro

Ceux qui me lisent dans mes chroniques musicales savent que j’ai une forte admiration pour tout ce qui est musique anglo-saxonne. Dans mes premiers contacts avec les magasins de disques comme client, j’achetais très peu de trucs français, sinon des disques pressés en France d’artistes étrangers. Il y avait quand même, à part les Beatles ou les Stones, quelques groupes qui étaient assez populaires ici, surtout via des magazines comme Disco Revue. On trouvait leurs disques dans les bacs encore fallait-il s’y intéresser. Parmi la dizaine de groupes qui m’ont vraiment marqués durant cette époque, il y avait les Yardbirds, les Kinks, les Troggs, le Spencer Davis Group, Them, les Moody Blues, les Zombies, les Sorrows, les Vip’s et dans le peloton de tête les Pretty Things (Jolies Choses, inspiré d’un titre de Bo Diddley).  Le premier disque que j’ai possédé d’eux fut in simple qui regroupait “Honey I Need”…

View original post 604 more words

Bas nylons et une infirmerie

Bas nylon et musique retro

Je ne sais pas ce qu’il adviendra dans cent ans des chansons récentes qui se regardent à coup de millions sur Youtube. Par contre on peut très bien se faire une idée sur celles qui figurent sur des enregistrements qui furent faits dans les années 1920 et qui traversent le temps en étant arrangées de mille manières et qui résistent très bien à l’usure du temps. Il est parfois très difficile de situer les origines de certaines chansons, car si elles ne sont pas le fait d’un compositeur connu avec un copyright déposé, elles peuvent avoir diverses origines et remonter très loin dans le temps. C’est assez facile pour de vieilles chansons ou musiques qui furent créées en Europe, car il a toujours plus ou moins existé un archivage ou une page d’histoire qui a retenu le nom des compositeurs. C’est assez évident pour les artistes qui se firent un…

View original post 689 more words